Sergueï Lavrov en Afrique : Poutine à la rescousse des pays en guerre?

 

Le chef de la diplomatie russe, 17 ans au même poste de responsabilité est arrivé depuis le weekend dernier en Afrique. Le Congo Brazzaville a été la première étape de sa tournée qui le conduit dans quelques pays du continent curieusement minés par des conflits armés.


La fédération de Russie serait-elle prête à apporter son soutien militaire à ces pays? Rien n’a été officiellement déclaré. Seulement, dans la tradition diplomatique, les délibérations secrètes ne font l’objet d’aucune révélation. Seuls le contexte, l’environnement ou les circonstances peuvent le renseigner pour justement éclairer l’opinion. C’est le cas du conflit Russo–ukrainien où la Russie a vu les occidentaux prendre faits et cause en faveur de l’Ukraine.

Le pays de Poutine fait depuis le déclenchement de la guerre, l’objet des sanctions économiques l’isolant de toutes collaborations avec les occidentaux, les USA tête d’affiche. Dans ce contexte, la Russie se voit dans l’obligation de créer un autre réseau d’amis pour des besoins économiques et militaires.


D’où l’offre de Poutine d’aider les pays africains qui le désirent en armes et munitions. Par là, à en croire un diplomate en poste à Kinshasa, il est facile de comprendre le bien fondé de la présence de Sergueï Lavrov au Congo Brazzaville voisin le plus rapproché de Congo Kinshasa qui avait voté à l’ONU contre l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Il s’agit révèle la source, de convaincre le doyen Sassou N’guesso pour que ce dernier pousse Kinshasa à accepter la main tendue de Poutine laquelle a fait des recettes en Centrafrique. L’homme d’État russe est attendu aussi en Ouganda et en Ethiopie, deux pays confrontés également à des conflits armés. Après les ratés des années post indépendances en Afrique, l’heure est donc au renouveau des relations militaires entre le continent noir et l’ex URSS.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires