Élections de 2023 : Dénis Kadima sollicite une collaboration avec les artistes pour « la sensibilisation de la population sur l’inscription et identification des électeurs « 

 Après les partis politiques, les leaders de la société civile, les scientifiques… la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé un cadre de concertation avec les artistes congolais de toutes tendances confondues, ce mercredi 21 septembre dans la salle Abbé Appollinaire Malu Malu, au sein même de cette institution d’appui à la démocratie.

Cette activité a été marquée par la présence des artistes musiciens profanes et chrétiens, mais aussi des artistes comédiens, peintres…

Au cours de cette rencontre, il a été question, pour le président de la centrale électorale Denis Kadima, de trouver les mots justes pour « impliquer les artistes congolais qui consistent un grand noyau de la population au processus électoral ».


Pour ce faire, le président de la centrale électorale, Dénis Kadima a sollicité une collaboration avec les artistes pour « la sensibilisation de la population sur l’inscription et identification des électeurs ».

« Nous voulons collaborer avec vous pour laver premièrement l’image de la CENI qui a été terni depuis des années parce que la majorité des gens ont une mauvaise idée sur la CENI. Deuxièmement, nous vous informons que nous tenons vraiment que les élections soient organisées en 2023 et nous avons pensé que vous êtes les personnes mieux placées pour véhiculer ce message étant donné que nombreux ne croient pas qu’elles auront lieu. Bientôt, nous débutons avec l’inscription et identification des électeurs (…) », a déclaré Dénis Kadima.

Et d’ajouter : « La nouvelle équipe de la CENI a été installée avec 28 mois de retard, mais nous sommes en train de fournir beaucoup d’efforts pour que les élections se tiennent comme prévue par la constitution. Notre équipe va apporter, avec la petite expérience que nous avons, une touche particulière. Pour éviter la perte des empreintes comme c’était le cas aux élections précédentes, cette fois-ci, nous allons travailler avec la nouvelle méthode qui consistera à prendre même les empreintes au travers les yeux (Iris) pour que nous ayons des élections de bonne qualité (…) ».

« Consciente de sa mission d’organiser les élections en 2023 », la nouvelle équipe de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) organise, depuis un bout de temps, des cadres de concertations avec toutes les couches de la population congolaise pour non seulement faire part « de l’évolution du travail qu’elle est entrain de battre, mais aussi de recevoir les idées et remarques des uns et des autres ».

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires