Frappes des FARDC : Et le M23/RDF pleura !

 

C’est une première depuis que les terroristes du M-23 occupent des parties de la province du Nord Kivu. L’aviation militaire congolaise a largué des bombes sur des positions de ce groupe armé soutenu par le Rwanda.

La nouvelle a créé une surprise inédite sur la planète. Réaction musclée des FARDC ayant engendré une pluie des protestations sans impact devant la détermination de l’année congolaise à en finir avec une guerre vieille de près de trois décennies faisant des milliers des morts et des milliers de déplacés.

Le communiqué du M-23 qui a suivi les bombardements fait rire même les nouveaux-nés. Les marionnettes de Kigali aux abois réclament un dialogue direct avec le gouvernement congolais congolais. Aussi ridicule que cela puisse être, les bourreaux des kivutiens cherchent à se disculper alors que le sang innocent crie vengeance.
Le temps des pleurs et grincements de dents a sonné pour ces seigneurs de guerre pourvu que l’armée congolaise continue sur la même lancée, avertit un spécialiste des questions militaires.


Pour l’analyste militaire, après les bombardements de ce mardi, le gouvernement doit faire fi des protestations qui viendraient des principaux soutiens de Paul Kagame, aujourd’hui terrifié par les frappes de l’aviation militaire congolaise. Ces interventions chirurgicales doivent se poursuivre jusqu’au dernier carré de l’ennemi. En attendant, coup de chapeau aux FARDC pour l’exploit.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires