Ituri : 3 morts et une dizaine de personnes portées disparues après une attaque rebelle à Malibongo

 

Des présumés combattants des Forces Démocratiques Alliées (ADF) ont attaqué, dans la journée de dimanche 20 novembre 2022, la localité de Malibongo, de la chefferie Bahema d’Irumu, dans le sud de la province de l’Ituri.

D’après des sources de la société civile locale, l’attaque a eu lieu vers 10 heures, heure locale. Au moins trois (3) personnes ont été tuées et quatre (4) autres blessées au cours de cette attaque. Plusieurs chrétiens trouvés en plein culte dans une église locale auraient été emmenés captifs par ces rebelles. D’après les mêmes sources, l’armée est intervenue très rapidement pour limiter les dégâts.

Aucune source sécuritaire ne s’est prononcée sur cette incursion. Cette attaque vient de mettre un terme à plusieurs semaines d’accalmie observée dans la zone. Au cours d’une intervention à la chaîne de télévision NBC, un haut responsable de l’armée ougandaise (en opération conjointe dans le territoire d’Irumu avec l’armée congolaise) a averti tous les groupes armés actifs dans la province de l’Ituri à déposer les armes s’ils ne veulent pas « être écrasés ».


Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires