Assemblée Nationale : Sessanga, Lubaya…ces députés absentéistes et inutilement bavards (Tribune)

 

La Loi est dure mais c’est loi. Ce vieil adage romain est d’usage à chaque fois qu’il faille rappeler aux non en règle que la loi existe et que nul n’est censé l’ignorer.
Roger Abatome, François Nzekuye, Delly Sessanga, Claudel Lubaya, Jonathan Wata, Jeanine Mabunda, Raphael Kibuka, Louise Munga, Jean Mari Bulambo, Alexis Luhonji, Boniface Balamage… tombent sur le coup de la loi, consequence, ils sont sur le point d’être sanctionnés.

Il est reproché à ces élus nationaux, l’absentéisme ou la non participation sans raison valable aux séances plénières de la chambre basse du parlement alors qu’ils ont l’obligation d’y être pour défendre la cause de leurs électeurs. À la place, certains d’entre eux ont choisi de se faire une santé politique hors hémicycle. Pendant ce temps, leurs coins respectifs attendent d’eux le rapport de leur travail au palais du peuple.
Passés maîtres en verbiages inutiles, certains de ces députés cherchent la célébrité ailleurs malheureusement au nom et sur le dos du naïf peuple.

Lire aussi  La bourde de F. Tshisekedi face au principe de l'inamovibilité du juge constitutionnel en droit positif congolais (Tribune de Me Ignace Munga)

Il était utile que le bureau Mboso se réveille pour servir de leçon. Faut – il rappeler qu’un député réellement élu se sent porteur d’un mandat et le lieu indiqué pour exercer ce mandat est le palais du peuple ? Pourquoi abandonner ce terrain en faveur de l’affairisme politique ? Voilà ce qui s’apparente à une trahison vis-à-vis de ses électeurs.


Les tenants de la thèse des députés nommés en RDC, peuvent se frotter les mains, leur foi trouve incontestablement sa place. Aux députés menacés d’invalidation de continuer sans gêne de se montrer inutiles en attendant le mois de décembre pour se faire de nouveau élire par le même électorat jamais défendu.

Par Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires