Nord-Kivu : L’ONU pointe des « moyens militaires sophistiqués » du Rwanda au bénéfice du M-23/RDF

 

De nouvelles preuves d’une implication du Rwanda dans la guerre qui sévit dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), notamment dans la province du Nord-Kivu, viennent d’être pointées par les Nations-Unies.

Selon un document interne aux Nations Unies consultés par plusieurs médias internationaux, un missile sol-air, présumé des Forces de défense rwandaises, a visé mercredi dernier un drone d’observation de l’ONU sans l’atteindre.

À en croire la même source, ce missile aurait été tiré depuis un véhicule blindé dans une zone contrôlée par le M-23/RDF. Deux photographies aériennes, jointes au rapport, montrent un véhicule blindé avec, déployé sur son toit, un système de radar et de lance-missiles. Les photos ont été prises à environ 70 km au nord de Goma, assure ce document. Citant les auteurs de ce document, Radio France Internationale (RFI) confie que les renseignements militaires français ont confirmé que le véhicule blindé est rwandais.

Lire aussi  Meurtre ambassadeur italien : les FDLR disent ne pas être impliquées et demandent à la RDC et la MONUSCO de faire la lumière

Les auteurs dudit document « estiment que ces nouveaux moyens anti-aériens utilisés par le M-23 constituent une menace à haut risque » pour tous les aéronefs du gouvernement de la RDC et de la MONUSCO dans la région. Depuis plusieurs années, les Nations Unies ont, dans des rapports de leurs experts, mis à nue l’appui matériel et humain de Kigali aux rebelles du M-23 (Mouvement du 23 mars). Jusque-là, Kigali continue à nier toute implication…

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires