Incivisme routier à Kinshasa : Kilimbalimba et les drones !

 

Mégalopole de plus de 13 millions d’habitants, Kinshasa n’est plus que l’ombre d’elle-même après plusieurs années d’abandon dans tous les domaines de la vie publique.

C’est du moins le peu que l’on puisse dire dans le secteur de la sécurité routière diversifiée de la capitale. Parler d’une police à la hauteur de sa tâche au regard de la réalité en face, serait un grossier mensonge. Le cas de l’incivisme routier où la Police de circulation routière a montré ses limites est le plus éloquent. C’est à réaliser le bien fondé de l’initiative annoncée du chef de la police provinciale, le général Kilimbalimba d’utiliser les drones de surveillance routière visant à combattre l’incivisme routier entendez, les abus des policiers, ceux des conducteurs autos et taxis- moto.

Le résultat pourrait être louable par les usagers de la route et la population en général au regard de ce qui se passe à longueur des journées sur les différentes artères de la capitale congolaise. Utiliser les drones pour la surveillance de la circulation afin de dénicher les bévues policières comme celles des conducteurs, est une priorité des priorités. Le général Kilimbalimba et cet épineux dossier doivent constituer l’attention des décideurs.

Lire aussi  Maison civile du Chef de l'État : B. Miteyo annonce le décès du chef de Protocole et de Relations publiques suite d'un incendie

Mettre fin à l’incivisme routier est certes une tâche difficile mais pas impossible.

Mupech Pech André

Lire aussi

Les plus populaires