RDC : Des rebelles Hutus FDLR alertent sur l’entrée de l’armée Rwandaise sur le sol congolais pour les exterminer

Dans un communiqué de presse publié samedi 18 avril, les rebelles Hutus des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) viennent de condamner selon eux, des incursions des forces Rwandaises de défense (FRD) au Nord-Kivu, « lesquelles incursions les mettent en danger d’extermination », alertent-ils.

Selon ces rebelles FDLR, des militaires des forces Rwandaises de défense FRD, qui travailleraient en connivence avec certains éléments des Forces Armées de la RDC, « Continuent à mener des attaques qui menacent la vie de milliers des réfugiés Hutus Rwandais vivant au Kivu » dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

« En effet, depuis 2 semaines, les FRD ont mené des incursions dans l’Est de la RDC, surtout dans le territoire de Rutshuru, ainsi, dès le 13 avril, des unités FRD ont quitté leur base de regroupement de Kahunga non loin de la cité de Kiwanja pour se diriger vers Mabenga, Kasali, Kazaroho, détruisant sur leur passage les villages qui avaient été jusque-là un havre de paix pour les réfugiés Hutus Rwandais dans cette région, au même moment, la population autochtone et les réfugiés Rwandais de Kazaroho, en groupement Tongo, furent chassés de leurs biens, leurs maisons furent pillées puis brûlées à tel point que ces malheureux sont en débande livrés à eux-mêmes sans assistance », a déclaré ce mouvement rebelle composé essentiellement des Hutus Rwandais.


Cure Ngoma, porte-parole des FDLR qui signe ce communiqué dit que les forces démocratiques de libération du Rwanda condamnent ces actes commis selon eux, contre des réfugiés Hutus Rwandais vivant au Congo dans le Kivu. Pour conclure, cette force négative appelle la communauté internationale à secourir tous ces réfugiés Rwandais menacés d’extermination.

Lire aussi  Flash/SNCC : le PCA Gabriel Kyungu officiellement installé

La société civile de Nyiragongo avait dans une déclaration rendue publique le 12 avril alerté sur la présence des militaires de l’armée Rwandaise du FDR sur le territoire Congolais depuis le 09 avril via le territoire de Nyiragongo et celui de Rutshuru. Une information qui avait été démentie par le Gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita.
Le porte-parole des FARDC au Nord-Kivu avait également en début de la semaine démenti l’information sur l’entrée des troupes Rwandaises sur le sol congolais. Il avait annoncé que l’intégrité territoriale est bien sauvegardée et protégée par l’armée.

Tommy Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires