Ituri : La CODEPEF condamne l’attaque d’un convoi des officiels et appelle les autorités à mettre fin à l’activisme de la CODECO

Samedi 4 juillet, deux voitures en provenance de Bunia ont été la cible d’une attaque d’une rare violence au village Matete entre les localités de Gina et Nyampala dans le territoire de Djugu. On dénombre 11 morts parmi lesquels l’administrateur assistant du territoire de Djugu.

Des voix s’élèvent pour condamner cette attaque de « trop » de la milice Coopérative pour le Développement au Congo, CODECO, active dans la zone.

La Convention pour le Développement des Peuples Forestiers, CODEPEF, une organisation de défense des droits humains basée à Mambasa a exprimé sa profonde douleur face à cette tuerie et demande aux autorités nationales de mettre fin à l’activisme de cette milice.
« La CODEPEF-Ituri condamne avec la dernière énergie l’attaque sanglante d’un convoi des autorités civiles sur la RN27 qui a coûté la vie à des notables du territoire de Djugu dont l’administrateur assistant chargé de l’Ecofin et du ministre provincial honoraire des ITPR dans le gouvernement sortant et des éléments des FARDC et PNC. Nous demandons aux autorités qui ont la sécurité dans leurs attributions de se pencher sur la question avec sérieux », a dit d’un ton ferme Maître Laurent Kyeya son coordonateur dans des propos recueillis par ACTU7.CD.


La milice CODECO, active dans le territoire de Djugu depuis 2017, est responsable de la mort de plusieurs civils, de l’incendie de plusieurs villages et du déplacement massif des populations civiles.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires