9è Jeux de la Francophonie : malgré la COVID-19, le comité enregistre déjà 39 participants dont la RDC sur les 90 attendus

 

Le Musée National de la République Démocratique du Congo (MNRDC) situé à Kinshasa dans la commune de Lingwala a abrité mardi 30 mars 2021, les travaux préparatoires des 9èmes jeux de la Francophonie qui auront lieu en août 2022 dans la capitale congolaise.

Cette cérémonie organisée à 508 jours de la tenue de ces jeux a permis au comité national d’organisation, piloté par M. Didier Tshiyoyo et Zénon Kabamba, respectivement, haut représentant du Chef de l’Etat au comité national de la Francophonie et directeur national du comité organisateur de procéder à l’enregistrement des candidatures pour toutes les provinces de la RDC.

A ce stade, deux provinces manquent à cet appel sur les 26 que compte la République.
A cet effet, Jean-Marie Lukundji, ministre de la Culture, s’est félicité de l’organisation de ces jeux par la RDC, pays francophone le plus peuplé.


Pour lui, ce rendez-vous de l’Organisation Internationale de la Francophonie prévu en 2022 cible essentiellement la jeunesse autour des activités sportives et culturelles, avant d’annoncer les ambitions de la RDC à ces 9èmes jeux.

Lire aussi  Kinshasa : "Lisanga ya banganga", ce mémorial de Tabu Ley et Lwambo Makiadi qui sera érigé à la 12è rue/Limete

« La RDC s’affiche également comme pays participant et tient à marquer positivement sa participation », a-t-il souhaité.

À ses yeux, la cérémonie organisée au Musée National de la RDC s’est assignée une double motivation : elle incarne la volonté du ministère de la culture de mettre un terme à la maigre moisson du pays aux épreuves culturelles des jeux de la Francophonie, car depuis 2001, 2002, et ce, durant cinq éditions, la RDC n’a remporté qu’une seule médaille de bronze en peinture. Elle inaugure aussi, selon ses dires, une nouvelle ère dans les préparatifs à la participation culturelle de la RDC aux jeux de la Francophonie, celle de l’implication dans la phase de présélection d’un plus grand nombre d’artistes répartis sur l’ensemble du territoire national et surtout de l’information et de la sensibilisation de la population.

Zénon Kabamba, directeur national du comité d’organisation des 9ème jeux de la Francophonie, est remonté aux origines pour rappeler que c’est depuis 2019 que le pays a obtenu l’organisation de ces jeux.

Lire aussi  Culture : Ferre Gola livrera un double concert à Adidas Arena de Paris

Aussitôt, le Président de la République a manifesté une volonté politique pour que ces jeux soient une grande réussite et le gouvernement s’est engagé à matérialiser cette volonté du Président de la République à travers ses actions concrètes sur terrain. Voilà pourquoi, ayant constaté qu’il y avait une lenteur dans l’organisation, il a été décidé, depuis le mois de février que le comité national devienne un service spécialisé de la Présidence de la République.

Le comité national a l’obligation de préparer au plan national les activités, l’accueil, le protocole, le transport et tout ce qui pourrait concourir à un bon séjour des délégations sportives qui viendront participer à ces jeux.

Pour réussir cette organisation, le comité travaille à l’organisation des conditions matérielles pour que les 90 pays membres de l’espace francophone participent à cette fête francophone. Mais d’ores et déjà, la RDC tient à battre le record que détient jusque-là la Côte d’Ivoire.

Il convient de relever qu’à ce jour, en dépit de la pandémie, le comité a déjà enregistré 39 participants dont la RDC.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires