Kasaï oriental : « Pas d’écoles fictives à Mbuji-Mayi » (Jacqueline Mbuyi Bitota)

 

Jacqueline Mbuyi Bitoto, assistante principale au Service de contrôle de paie des enseignants (SECOPE), a bouclé sa mission au Kasaï-Oriental. Elle était venue faire le contrôle du fichier de paie des enseignants. Avant de rentrer à Kinshasa, elle a fait rapport de sa mission d’un mois au Gouverneur de province ad intérim madame Jeannette Longa Muswamba dans son cabinet de travail.

Au sortir de l’audience, l’envoyée du SECOPE national a indiqué qu’après vérification sur terrain, il n’y a pas d’écoles fictives ni moins les enseignants fictifs au Kasaï-Oriental.

« Nous sommes en mission dans la province du Kasaï-Oriental pour procéder au nettoyage du fichier paie des enseignants(…) Concernant les établissements fictifs, aucun établissement fictif trouvé sur terrain. Tout est clair. Côté enseignants, tous les enseignants sont actifs. Aux enseignants nouvelles unités, nous avons travaillé sur base de notre terme de référence », a-t-elle dit.

Il faut dire que le nettoyage du fichier de paie des enseignants est consécutif aux révélations faites par l’Inspection générale des finances (IGF), faisant état de la présence des écoles et des enseignants fictifs sur l’ensemble du territoire national.

Hervé Landry Ngoyi, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires