État de siège : Gouvernements, assemblées des provinces concernées suspendus et remplacés par militaire secondé par un policier

 

Le Président de la République ordonne la suspension des Gouvernements et des assemblées provinciales du Nord-Kivu et de l’ituri. Un Gouverneur militaire et un vice Gouverneur policier gérera chacune de ses deux (2) provinces concernées par la mesure de l’état de siège. Ce remplacement des autorités civiles par l’armée a été décidé par le commandant suprême des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo), dans une ordonnance portant mesures d’accompagnement de l’état de siège décrété par le Chef de l’État Félix Tshisekedi et lue sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) par son porte-parole.

« Les gouvernements provinciaux de l’Ituri et du nord kivu sont constitués d’un gouverneur militaire et d’un vice-gouverneur policier. Les gouverneurs et assemblées provinciales sont suspendus mais conservent leurs avantages sociaux », a dit Kasongo Mwema Yamba Yamba.

À lui de poursuivre, « les gouverneurs et vice-gouverneurs de l’Ituri et de Nord-Kivu seront respectivement militaire et policier. Les Assemblées provinciales suspendues. Leurs fonctions prennent fin à l’expiration de l’état de siège ou par ordonnance présidentielle ».

À l’écouter, cette ordonnance presidéntielle prévoit que les gouverneurs qui seront des militaires peuvent prendre « toutes les décisions qu’il juge utiles ». Ils décident de toutes les questions sauf celles qui sont des prérogatives nationales.

À l’instar de l’interdiction des réunions ou manifestations sur sa juridiction, susceptibles de trouver l’ordre public, l’interdiction d’entrée dans son territoire d’un sujet suspect, faire des perquisitions de jour comme de nuit, d’interdire des publications, circulation des personnes, etc.

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a décrété l’État de siège pour les provinces du nord-kivu et de l’Ituri, conformémt aux articles 69, 85, 144, 145 de la constitution et après consultation des Président de deux chambres du parlement, conseil superieur de la défense entendu.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires