Médias : « Déconnecté de la réalité » au Nord-Kivu, Patrick Muyaya réussit son buzz en répandant une fausse information

 

Celui qui devrait être la meilleure source d’information pour les Congolais dans le désastre humanitaire s’est lui-même perdu. Le porte-parole du Gouvernement de l’Union sacrée n’a plus de repère et s’illustre désormais à répandre des rumeurs en lieu et place d’informer l’opinion sur la vraie version des faits. Un écart notoire pour Patrick Muyaya pourtant un professionnel des médias.

A quoi joue donc le ministre des Médias ? La question mérite d’être posée. Apparemment, ce cadre du Parti lumumbiste unifié (PALU) est loin de maitriser la sensibilité de la Communication en cette période où des familles entières sont victimes de l’éruption volcanique de Nyiragongo et les tremblements de terre qui en ont suivis. Offrir une information qui n’en est pas une est même une moquerie à la mémoire des illustres disparus à Goma et ses périphéries.

Habitué à communiquer à travers ses comptes des réseaux sociaux, Patrick Muyaya à commis l’irréparable. Le porte-parole du Gouvernement central s’est aventuré à alerter l’opinion sur une nouvelle éruption volcanique à Goma. Cette fois-ci, écrit-il, il s’agirait du volcan Nyamulagira expliquant même les paramètres géographiques de ce nouveau fléau.

Vite, les médias en ligne récupèrent l’ « info » en provenance de celui qu’ils considèrent comme « source officielle » et en fait large écho. Quelques minutes après et après vérification par l’équipe technique à Goma, il s’agit plutôt d’un feu de forêt dont les fumées se sont répandues dans la partie nord du volcan Nyamulagira. Muyaya est donc à côté de la plaque et est contredit à la minute près.

Sous d’autres cieux et dans les États sérieux, cette sortie médiatique hasardeuse signée par le porte-parole du Gouvernement équivaut à une interpellation. Il est difficile pour mesurer la portée d’une telle annonce auprès des personnes ou des populations de la contrée. Ce qui veut dire également que Patrick Muyaya est totalement déconnecté de la réalité de ce qui se passe dans l’Est. Autant dire qu’il est sous informé ce qui se passe réellement dans cette zone névralgique.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires