Les larmes d’Henriette Wamu réagissant au décès de Mgr Monsengwo : « Nos prières n’auront pas suffit à changer le plan divin »

 

Très émue, Henriette Wamu est inconsolable suite au décès, ce dimanche 11 juillet en France, de Mgr Monsengwo Pasinya. « Nos prières n’auront pas suffit à changer le plan divin », réagit cette fervente catholique à la tête de l’Alliance pour le Progrès du Congo (APC) et présidente nationale de l’Alliance pour la Réforme de la République (A2R). C’est en son nom propre et au nom de ces deux formations politiques qu’elle garde une pensée pieuse pour le prélat qui s’est éteint.

Henriette Wamu qui prie tous les dimanches à la paroisse Charles Lwanga dans la commune de Bandalungwa, a mis en exécution la demande du cardinal Fridolin Ambongo appelant l’Église à prier pour Mgr Monsengwo encore malade à Kinshasa.

« Tu nous quittes au moment où nous avons encore besoin de ta sagesse et de ton expérience », regrette la députée nationale de la disparition de Mgr Monsengwo.

En réagissant ainsi, Henriette Wamu est consciente et reconnaissance de l’apport de Mgr Monsengwo dans l’Église universelle et sur la scène politique nationale. Elle qui a été nommée début mai 2020 parmi les 10 personnalités en qui le Cardinal Fridolin Ambongo a placé sa confiance au conseil d’administration chargé de coordonner le secteur sanitaire de l’Archidiocèse de Kinshasa.

Néanmoins, l’élue de la circonscription de la Funa à Kinshasa reconnait que « seule notre foi nous console en ce moment, car nous savons que tu veilles sur nous à partir de la maison céleste ». « Repose en paix Tata Cardinal ! », s’exclame Henriette Wamu.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires