EPST: Tony Mwaba promet des sanctions lourdes face à la grève « illégale » des enseignants des écoles catholiques

 

Face à la grève décrétée par le syndicat des enseignants des écoles catholiques, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Tony Mwaba promet des mesures draconiennes. Le patron de l’EPST estime que cette grève est « illégale et non fondée ».


D’après ses proches, Tony Mwaba signe et annonce que si ce mouvement persiste, l’État congolais va cette fois-là prendre ses responsabilités en main pour récupérer ses écoles et les gérer directement.

« Tout enseignant du réseau catholique qui obéit au diktat de la grève illégale et infondée sera considéré comme déserteur et son salaire va être désactivé puis remplacé par les nouvelles unités (N.U) » menace Tony Mwaba.



À Kinshasa comme à Lubumbashi ainsi que dans d’autres provinces de la République Démocratique du Congo(RDC), les enseignants des écoles catholiques ont boudé la rentrée scolaire dès le lundi 04 octobre 2021. Ces derniers conditionnent la reprise effective des enseignements par le paiement de toutes les nouvelles unités, le paiement de deuxième et troisième paliers mais aussi la réactivation de certaines écoles. Alors qu’au début de cette rentrée scolaire, le gouvernement central a, selon « sa bonne foi », accordé aux enseignants une somme de quarante mille Francs Congolais (400.000) en attendant les discussions qui se poursuivent avec le banc syndical.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires