RDC : L’ACAJ insiste que Bakonga est bénéficiaire d’une grâce présidentielle et regrette que « c’est soit le PG près la Cour d’Appel qu’il ait libéré à la place du PG près la Cour de cassation »

 

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) réaffirme que l’ancien ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), Willy Bakonga a bénéficié d’une grâce présidentielle. Elle se dit par contre préoccupée par le fait que « c’est soit le Procureur Général près la Cour d’Appel de la Gombe qu’il ait libéré en lieu et place du Procureur Général de la Cour de Cassation ».


« Tout en réaffirmant que l’ex ministre Willy Bakonga a eu droit de bénéficier de l’ordonnance N°21/059 du 28 juillet 2021 de la grâce présidentielle, l’ACAJ est préoccupée par le fait que c’est soit le Procureur Général près la Cour d’Appel de Gombe qu’il ait libéré en lieu et place du Procureur Général de la Cour de cassation », a écrit cette organisation dans un message posté sur son compte Twitter.

Cet acte est considéré comme « un excès de pouvoir qui porte atteinte à l’exécution de l’ordonnance présidentielle », par la Ministre de la Justice Rose Mutombo dans un courrier adressé au Procureur Général près la Cour de Cassation.



La ministre d’État à la Justice a également fait savoir dans ce courrier que Willy Bakonga va retourner en Prison, après avoir recouvré la liberté le jeudi 25 novembre dernier.

Osée Mfumfu

Lire aussi

Les plus populaires