Diongo, Katumbi, Kabund, Fayulu, bientôt un front commun contre Tshisekedi ?

 

Depuis un temps relativement court et comme d’ordinaire, le paysage politique congolais offre du spectacle à couper le souffle aux observateurs et familiers des grands débats.


On observe s’il faut aller droit au but, à des défections de certains membres de l’Union sacrée de la nation pour des raisons qui leur sont propres. Outre Martin Fayulu connu opposant au régime au lendemain de sa défaite à la présidentielle de 2018, il faut désormais compter dans ces rangs, Jean Marc Kabund, Franck Diongo et Moïse Katumbi. Chacun évoquant une raison de son départ, l’impression que les quatre donnent est de vouloir combattre farouchement, Tshisekedi avant les joutes électorales de 2023.

À l’échéance, font savoir des analystes, former un front lors des élections.



Tout est possible, mais l’heure est donc venue pour le pouvoir de peaufiner des stratégies à même de mettre chaos ces politiques de carrière. À suivre Augustin Kabuya de l’UDPS qui qualifie certains pions du front des « frustrés », personne ne saurait égaler Tshisekedi sinon la volonté du peuple qui fait toujours confiance à son leader surnommé, Fatshi Béton.

Pour Kabuya, il s’agit du camp des frustrés. Rien de plus. Cependant, le secrétaire général de l’UDPS, souhaite voir 2023, comme pour dire qui vivra verra.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires