Et le Maître nageur se noya !

 

La nouvelle est tombée comme un coup de couperet dans les oreilles de ses sympathisants. Jean Marc Kabund sous Mandat d’arrêt Provisoire, MAP. Sa nouvelle adresse à pour nom, la Prison centrale de Makala.

Les lecteurs d’Actu7.cd se souviendront de son l’éditorial du jour intitulé  » Kabund : l’ultime journée ! » Le média non-aligné a longuement abordé dans ses colonnes des pourcentages minimes de chance dont disposait Jean Marc Kabund de s’en sortir sans égratignures des mains de l’OMP chargé de son dossier. La justice tenait alors que lui Kabund tenait aussi. Après trois heures de bras de fer, le nouvel opposant est tombé.

 » Et le maître nageur se noya ». Le narcissique Kabund conduit à Makala après avoir rencontré la veille, le Cardinal Fridolin Ambongo Besunga pour arracher le soutien de ce dernier. Hélas, Mardi noir pour celui qui promettait la nage à Kabila et consorts pour glissement. La grande question ici est de savoir que deviennent toutes ses promesses faites à la population au sujet de son combat contre le régime ? Aussi, il n’est pas nul de savoir pour combien de temps restera-t-il dans ces conditions en attendant le procès proprement dit?


Tous ces ennuis étaient prévisibles selon un juriste qui avait requis l’anonymat. La sagesse aurait joué en la faveur de l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale s’il s’était montré souple avec le bureau de la chambre basse du parlement qui enverra plus tard pendant l’audition un document sous pli fermé au parquet général près la cour de cassation. Quel était le contenu du document ? Énigme! Saut que le caractère narcissique de Jean Marc Kabund a trahi. Pas de choix, l’ancien collaborateur du chef de l’Etat assume les conséquences de ses propres turpitudes.

Lire aussi  Création du PCR : L'éclatement de l'Union sacrée de la Nation, c'est demain !

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires