Ituri : Les communautés de Mambasa adoptent le plan communautaire de sécurité

 

Le consortium d’organisations internationales Caritas Wamba, International Alert et Search For Common Ground viennent de valider le plan communautaire de sécurité en rapport avec le projet  » Nashiriki kwa Masikilizano » (entendez « je participe à la cohabitation pacifique ») qui sera exécuté dans les chefferies de Mambasa et Babila Bakwanza, à près de cent soixante (160) kilomètres au sud de Bunia dans la province de l’Ituri.

La validation et l’appropriation de ce plan a eu lieu au cours d’un atelier organisé par ces trois (3) organisations devant l’administrateur du territoire de Mambasa, un responsable de la Police et un représentant de l’armée. L’administrateur policier du territoire de Mambasa a appelé la population de sa juridiction à « s’approprier ce plan communautaire » et à s’en servir comme un « plan de vol » dans la résolution des problèmes qui se posent au sein de la communauté.

« (…) Je voudrais que cette population, tout en s’approchant ce travail, puisse pérenniser cette activité. A chaque fois qu’il y a un problème, il y a désormais une résolution-type, de manière détaillée, nous allons mener telle activité et avec telle autorité (…) Mes attentes sont telles que la population puisse s’approprier ce travail (…) », a déclaré le commissaire supérieur principal Matadi Muyapandi Jean-Baptiste dans des propos recueillis par ACTU7.CD.

Lire aussi  Ituri : Un éboulement dans une carrière minière fait 2 morts et 1 blessé à Mambasa

Pour sa part, le chef de ce projet au sein de la Caritas Wamba a également appelé les populations et notamment les autorités coutumières à bien s’approprier ce plan. Il a laissé entendre que, dans le cadre de ce projet, « certaines activités seront financées par les autorités et locales et appuyées par les communautés ».

« (…) Nous voulons à ce que la population, les différentes couches de la communauté, les autorités puissent vraiment s’approprier ce plan (…) C’est vrai que dans le cadre du projet (…) Caritas prévoit appuyer deux actions, mais d’autres actions seront exécutées par les autorités et différentes parties prenantes notamment les ONG internationales auprès de qui nous allons faire un plaidoyer, donc certaines actions peuvent être financées au niveau local par la chefferie et être appuyées de manière participative par la communauté (…) », a éclairci Maître Edward Imiamudanga au micro ACTU7.CD.

Les femmes présentes ont plaidé pour leur implication dans la mise en oeuvre de ce projet. Elles regrettent que « certaines organisations les associent aux rencontres préliminaires » mais qui par après « disparaissent ». Pour Madame Jeanne Aridja, il est « impérieux que les femmes se sentent également concernées par ce projet ».

Lire aussi  Kinshasa : Les prix des biens de première consommation en hausse sur le marché

Le plan communautaire adopté et validé par les communautés de Mambasa reprend au total sept (7) problèmes majeurs qui menacent la sécurité et la paix sociales à Mambasa. C’est notamment les problèmes de limites entre deux (2) groupements, la criminalité, les violences sexuelles et basées sur le genre, la vente illicite des terres, l’exploitation illicite des matières premières…

Financé par l’Union Européenne (UE), le projet « Nashiriki kwa Masikilizano » (Je participe à la réconciliation) est exécuté dans les chefferies de Mambasa et Babila Bakwanza pour une durée de dix-huit (18) mois. Il vise le « renforcement de la cohésion sociale et la stabilisation ».

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

 

Lire aussi

Les plus populaires