Choléra au Sankuru : Plusieurs morts parmi lesquels les enfants et plus de 30.000 personnes exposées

La flambée de la maladie du choléra dans la province du Sankuru au centre de la République Démocratique du Congo (RDC) inquiète l’UNICEF. Cette organisation des Nations-Unies pour l’Enfance alerte que plus de 30.000 personnes sont menacées par cette nouvelle flambée. Et dans ces chiffres, plus de 17.000 enfants sont atteints.

Dans son communiqué de presse publié en ce début du mois de septembre, cette organisation manifeste son inquiétude sur le taux de létalité alarmant de près de 10%.

« Sur les 259 cas suspects signalés au 29 août 2022, 24 ont perdu la vie, dont 8 enfants. La propagation de cette flambée de choléra nous inquiète fortement car les voies de communication sont très nombreuses dans la région. Les enfants sont souvent les premières victimes du choléra qui peut se transmettre très rapidement si nos actions ne sont pas renforcées dans les meilleurs délais », a affirmé Grant Leatly, le représentant de l’UNICEF en RDC.


Pour stopper cette propagande, des spécialistes de la santé, de l’eau et de l’assainissement, ainsi que de l’engagement communautaire sont déployés sur le terrain depuis le 17 août dernier. Ces spécialistes sont dotés de plus de 7 tonnes de matériel médical et de l’eau, hygiène et assainissement pour appuyer l’ensemble des actions entreprises par les autorités provinciales.

« Les défis sont très nombreux sur place, où il manque du personnel et des moyens. De nombreuses zones sont isolées et les moyens de communication mobile sont très limités. Ce qui a des nombreuses conséquences sur la surveillance et la réactivité des équipes de la riposte », déplore le numéro 1 de l’UNICEF en RDC.

L’UNICEF dit avoir déjà mobilisé 170.000 dollars américains de ses fonds propres pour répondre à cette urgence.

« Au total, 2,3 millions USD sont aujourd’hui nécessaires pour renforcer les activités d’urgence, stopper la propagation de cette épidémie et protéger les enfants dans les zones de santé affectées dans la province du Sankuru, ainsi que dans les provinces avoisinantes du Haut-Lomami, Tanganyika et Sud-Kivu », ajoute ce communiqué.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires