Nord-Kivu : Le Gouvernement provincial « préoccupé par les mauvaises conditions de vie des déplacés à Rutshuru »

Le Gouvernement provincial du Nord-Kivu se dit « préoccupé de la mauvaise condition de vie » que traversent les déplacés de guerre qui ont fui les atrocités des terroristes du mouvement de vingt-trois mars (M23) soutenu par le Rwanda, dans différents groupements du territoire de Rutshuru.

Le Gouverneur militaire de cette entité provinciale, le lieutenant-géneral Ndima Constant Kongba l’a déclaré samedi 17 septembre 2022 dans un entretien avec la presse, après une mission d’aide humanitaire qu’il a dernièrement effectuée à Kinshasa, capitale de la RDC.

Affirmant que les plaidoyers sont en cours d’examen, le Gouverneur militaire du Nord-Kivu appelle les organisations non gouvernementales et même les personnes de bonne volonté à venir en aide à ces vulnérables, dépourvus de tout. Selon lui, plus de neuf mille sept cent soixante-dix-huit (9.778) déplacés y vivent sans assistance aucune.


Les combats entre l’armée congolaise et les rebelles M-23/RDF dans le territoire de Rutshuru, ont occasionné un déplacement de plus de dix mille (10.000) habitants pour les milieux qu’ils estiment sécurisés.

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires