RDC/Le sport congolais au plus haut bas de son niveau depuis 2 ans : les sportifs congolais en désamour avec le Chef de l’Etat, Serge Nkonde Chembo au banc des accusés (Tribune)

 

Des léopards U23 qui ratent un crash avec un Antonov de la compagnie Air Kasaï loué à 151 mille dollars, c’est le comble du ridicule que le football Congolais a atteint ce samedi 29 octobre 2022. Comme dans un cirque mais aux allures d’une véritable tragicomédie, rien ne réussit malheureusement au ministre des sports Serge Nkonde qui, arrivé au sommet de la chaine sportive congolaise depuis avril 2021, n’a eu cesse que de récolter des déboires : Une ligue Nationale de football qui commence avec le plus grand retard jamais enregistré , des léopards qui n’ont rien récolté comme trophée , des disciplines sportives qui battent de l’aile, des relations en dents de scie avec la Fédération Congolaise de Football puis l’opinion se rappelle encore de cette prise de bec historique avec le chérif des finances Jules Alingete qui soupçonne le ministère des sports de détournement des deniers publics mais avec le crash raté des léopards juniors qui embarquent dans un antonov où le tableau de bord ne s’affiche , la coupe des déboires a finalement débordé . Le sport Congolais est complètement à la dérive …

L’on serait tenté d’épouser cette affirmation d’un commentateur du site d’informations sportives Leopardfoot
« Tout a été géré avec un caractère plutôt amateur observé autour de la gestion du déplacement des Léopards des moins de 23 ans devant rallier l’Algérie pour affronter les Fennecs en match retour des éliminatoires de la CAN Maroc 2023. Jusqu’à moins de 24h avant le match, les Congolais étaient toujours dans l’incertitude de joindre Setif car l’appareil volant affrété était toujours cloué au sol. »

Aucune autorisation de survol pour les Léopards U-23 pendant que le ministre des Sports fait le suivi des préparatifs du Concert de Fally Ipupa au stade des martyres


Alors que les joueurs quittent leur hôtel pour l’aéroport de N’djili qu’ils atteignent à 18h, la compagnie devant transporter les Congolais n’avait toujours pas le quitus du Nigéria, le Cameroun et l’aéroport militaire Setif (Algérie) pour le survol et atterrissage de son engin. Pendant ce temps, le ministre des sports est en train de s’assurer des meilleurs préparatifs du Concert de Fally Ipupa afin de s’assurer que le stade ne sera pas endommagé .Ce qui est une bonne chose en soi mais est-ce son rôle quand on sait que le stade des martyrs est géré par un administrateur et pendant ce temps, l’équipe des léopards des moins de 23 ans est en train de subir le martyre. Sans autorisation de survol, Ce qui fera perdre du temps et épuisera même les léopards Congolais qui y sont restés jusqu’à ce samedi 09h, pour une cause qui énerve plus d’un et dire même que les alertes ont été données mais les décideurs étaient très sourds pour l’entendre.

Le Crash manqué

Et même lorsque l’autorisation pour le décollage est finalement accordé et l’avion prend la direction de Setif avec une délégation bien trop fatiguée pour être en forme. Le pire se présente !

Le tableau de bord de l’avion Air Kasaï tombe en panne, le pilote ne voit plus rien et l’avion risque même le crash. Une manœuvre bien trop compliquée va tout de même être effectuée pour poser l’appareil au sol. Toute une génération des jeunes sportifs a failli être sacrifiée par pure négligence ! Le sport congolais est à la dérive et une autopsie s’impose voire le nettoyage des écuries devra être fait par le chef de l’Etat lui-même .Certains diront même, vivement un remaniement ….

Que fait le ministre des Sports Serge Nkonde pour redresser le secteur alors que des travaux sous format d’états généraux du sport viennent de se tenir dans le Kongo Central et ont même évoqué la mauvaise gouvernance du Secteur ?
Des questions s’imposent à ce jour : Combien des médailles gagnées depuis son arrivée au ministère, combien des compétitions remportées dans les différentes disciplines alors que plusieurs millions des dollars ont été décaissés ?

Les sportifs congolais en désamour avec le Chef de l’Etat à cause de plusieurs déboires dans les compétitions ?

C’est la question qui mérite d’être posée quand on sait que le sport unit et renforce la cohésion d’un peuple autour de son chef. Jusque-là, le sport n’a rien ajouté à la côte de l’actuel gouvernement dirigé par Sama Lukonde et ce, malgré les moyens colossaux dépensés en faveur de différentes disciplines. Il est clair que ceci peut jouer en défaveur du Chef de l’Etat candidat à sa propre succession l’année prochaine. Le réajustement du tir s’impose et il doit commencer par une sanction sévère au plus haut niveau de la pyramide sportive afin d’apaiser les cœurs des sportifs congolais.

Vivement un remaniement au ministère des sports.

James Lusa Kabwe , Analyste Politique et Chercheur indépendant en Sociologie

 

Lire aussi

Les plus populaires