Guerre du M-23/RDF à Rutshuru : La société civile de Nyamilima plaide pour l’ouverture des routes afin que l’aide humanitaire parvienne aux déplacés

 

Le noyau de la société civile de l’agglomération de Nyamilima, située à environs 40Km de Rutshuru-centre dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) a plaidé, mardi 15 novembre, pour l’ouverture des routes pouvant permettre aux humanitaires de faire parvenir de l’aide aux populations déplacées, cantonnées dans les entités éloignées de la zone des combats entre les Forces armées congolaises et les rebelles du M-23 soutenus par le Rwanda.

Pacifique Lwaramba, président des forces vives de Nyamilima, fait savoir que les populations déplacées venues des agglomérations et villages de la chefferie des Bwisha y compris celles de Rutshuru-centre et Kiwanja, endurent des conditions de vie inhumaines dans cette entité faute d’assistance.

« Nous les avons reçus (les déplacés, ndlr), ils sont dans des familles d’accueil au niveau de Nyamilima, au niveau du groupement de Binza, ils sont bien reçus dans les familles. Mais jusque-là, ils ne bénéficient d’aucune aide de la part du Gouvernement ni des humanitaires suite à l’état sécuritaire du reste encore précaire. Ce que nous sommes en train de souhaiter est que le Gouvernement voye comment il peut libérer la route pour que les besoins humanitaires soient répondus au sein de la zone », a-t-il déclaré.


Depuis le début des affrontements entre les FARDC et le M-23 soutenu par le Rwanda, la quasi-totalité des villages et localités de la chefferie des Bwito s’est vidée de ses habitants. Certains avaient pris la direction de l’Ouganda et les autres des entités peu sécurisées à l’instar de Nyamilima et ailleurs dans le groupement Kanyabayonga.

L’occupation des agglomérations de Rutshuru-centre et Kiwanja par ces rebelles depuis le samedi 29 octobre a accentué humanitaire dans ce territoire. Les habitants de Bunagana, Jomba, Gisigari et Bweza qui avaient trouvé refuge dans ces deux entités ont été contraints de se déplacer notamment vers Nyiragongo, Goma et Kanyabayonga, au sud du territoire de Lubero.

Didy Vitava

 

Lire aussi

Les plus populaires