Félix Tshisekedi « encourage le Gouvernement à s’impliquer pour la clôture apaisée de l’année scolaire en cours et à poursuivre le dialogue permanent avec le banc syndical « 

Dans sa communication lors de la quatre-vingt-neuvième (89e) réunion du Conseil des Ministres, le Chef de l’État Félix Tshisekedi s’est dit « satisfait du niveau de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) avec les actions menées par le Gouvernement pour rencontrer les attentes du banc syndical et des établissements scolaires.

Selon le compte compte-rendu de la réunion tenue vendredi 03 mars, le President Tshisekedi a salué les efforts déployés par le Gouvernement pour payer dans un bref délai, le deuxième palier de la prime de gratuité et pour s’acquitter régulièrement de la prime de brousse.

 » Tous ces efforts devront rassurer les partenaires éducatifs et consolider la gratuité de l’enseignement primaire, devenue le socle de l’éducation de base de la jeunesse Congolaise « , a dit le Chef de l’État, cité par le porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya.


Pour ce faire, le Garant de la Nation a instruit certains membres du Gouvernement à prendre des mesures conséquentes pour apurer les arriérés des Enseignants en vue de garantir la réussite de l’année scolaire en cours.

Lire aussi  EPST : Tony Mwaba rappelle aux gouverneurs de signer les arrêtés portant fixation des frais scolaires

 » Le Président de la République a demandé au premier ministre, au ministre du Budget, au ministre des Finances et au ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, chacun dans son secteur à prendre des mesures diligentes pour l’apurement d’arriérés des années scolaires 2020/2021 et 2021/2022 afin de ne pas compromettre les efforts en cours et de garantir la réussite de la présente année scolaire et de l’organisation des prochaines épreuves certificatives », indique le compte-rendu du Conseil des Ministres.

Il convient de noter que l’année scolaire 2022-2023 suit son cours normal. Elle a démarré dans la sérénité, et il est primordial qu’un bon climat social caractérise la poursuite des activités scolaires pour l’intérêt majeurs des enfants congolais.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires