Dossier AVC Construction vs MODERN CONSTRUCT : Un rapport de l’Inspection des services judiciaires pointe l’affairisme d’un conseiller du président de la République (document)

 

Pacifique KAHASHA, Chargé de mission du Chef de l’Etat, est indexé comme tireur de ficelles, d’après une lettre du 9 mars de l’Inspecteur Général des Services judiciaires ESABE, en charge du dossier AVC Construct contre Modern Construct.

Un rapport qui apporte un éclairage nouveau à cette affaire ! Il apparaît clairement que c’est monsieur Pacifique KAHASHA qui, depuis des mois, et pour des raisons inavouées, use de sa position auprès du Chef de l’Etat, pour tenter d’arracher une décision de justice en faveur d’AVC CONSTRUCTION ! « Si vous aviez écouté à l’époque, on en serait pas là … », écrit-il en commentaire d’une copie en soft d’une lettre du ministre Sakombi Molendo qu’il a envoyée à l’Inspecteur ESABE.

Ces agissements d’un collaborateur direct du Chef de l’Etat pour entraver l’indépendance de la Justice porte atteinte à l’image du président Tshisekedi.


Le Chef de l’Etat devrait convoquer l’IG ESABE pour faire toute la lumière sur ce dossier, et dégager les responsabilités.

Lire aussi  Guy Loando, une taupe au sein de l'Union sacrée ? (Tribune)

Sur l’affaire proprement dite qui oppose AVC CONSTRUCTION à MODERN CONSTRUCT, le rapport de l’Inspection des Services judiciaires souligne qu’il n’y a aucun empiètement de la parcelle N°18516 de MODERN CONSTRUCT sur la parcelle N°8 de AVC CONSTRUCTION.

La demande de réinstallation introduite par AVC CONSTRUCT a donc été considérée par l’Inspecteur Général ESABE comme étant sans objet.

Ci-dessous le document

CP

 

Lire aussi

Les plus populaires