Beni – Recrudescence de l’insécurité : Les activités scolaires au point mort dans les villages récemment ciblés par les rebelles

Les activités scolaires n’ont toujours pas repris dans différents villages de la chefferie des Bashu et du secteur de Ruwenzori, territoire de Beni (Nord-Kivu), récemment ciblés par les rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées).

La Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) qui tire la sonnette d’alarme, cite notamment les bourgades de Mabuku, Kabasha, Kalunguta et environs.

Maître Kakule Mutsanga Bin Sikwaya, son vice-president, affirme que c’est le déplacement de plusieurs parents accompagnés de leurs enfants dans des milieux supposés sécurisés, qui est à la base de cette situation.


Il appelle, de ce fait, l’armée à peser de tout son poid pour le rétablissement de la paix dans ces agglomérations afin que les activités scolaires et autres puissent renaître de leurs cendres.

Outre ces villages du territoire de Beni, les activités scolaires tardent à reprendre également dans plusieurs régions des territoires de Rutshuru et Masisi (Nord-kivu), suite aux menaces des terroristes du Mouvement du vingt-trois mars (M23) appuyés par l’armée rwandaise (RDF).

Lire aussi  Attentat à la bombe à Kasindi : Un troisième suspect aux arrêts en Ouganda (Anthony Mualishayi)

Lire aussi

Les plus populaires