Kasaï-Central : Le Gouvernement central « appelé à améliorer les conditions de vie des infirmiers à Demba »

 

Les infirmiers non payés de la zone de santé de Demba (Kasaï-Central) sont mécontents des conditions de vie qu’ils mènent depuis qu’ils sont appelés à servir le pays dans le secteur de la santé. Ils ont, par le biais de leur président syndical Ami panu kazadi, déploré cet état de chose.

« Nos infirmiers passent des moments difficiles. Les autres sont engagés il y a 10 ans, mais ils n’ont jamais été mécanisés ; même la prime de risques, ils ne se retrouvent pas sur la liste. Ces infirmiers travaillent jour et nuit pour sauver l’humanité, mais il sont oubliés par l’État. Les enseignants Nouvelles Unités sont mécanisés et payés tous les jours, mais pourquoi le secteur de la santé ne peut pas être touché ? Nous demandons à l’État congolais d’améliorer les conditions de vie de nos infirmiers », a fait savoir Ami Panu Kazadi, président du syndicat des infirmiers de la zone de santé de Demba.

Lire aussi  Sud-ubangi/Vaccination contre la fièvre jaune : Plus de 3 millions de personnes attendues

Selon lui, sur 100%, seulement 15% des infirmiers reçoit un payement régulier, « et 10% de ceux-là qui touchent leur prime de risque, ce n’est que rien », dit-il. « Les infirmiers ont droit au salaire et aux primes de risques, le Gouvernement central doit veiller à ça », a-t-il poursuivi.


La balle reste du côté des autorités qui ont le dernier mot sur cette situation qui fait manquer du sommeil aux infirmiers.

Laurent Beya wa Mukaya, à Demba

 

Lire aussi

Les plus populaires