Trophée « M.T. Kasalu, Femme d’honneur » : Marthe Tshisekedi, Annie Chebeya, Madeleine Mukwege, Pauline Lumumba et Maman Mwilu primées par la LIZADEEL

La LIZADEEL (Ligue de la Zone Afrique pour la Défense des Droits des Enfants et Élèves) a décerné le trophée « M.T. Kasalu, Femme d’honneur » à Marthe Tshisekedi Kasalu (épouse de feu Étienne Tshisekedi), à Annie Chebeya (épouse de Floribert Chebeya), à Madeleine Mukwege (épouse de Dénis Mukwege) et à titre posthume à Pauline Lumumba (épouse de Patrice Emery Lumumba) et Maman Mwilu Kimbangu (épouse de Simon Kimbangu). C’était lors de la cérémonie du lancement officiel à Kinshasa le week-end dernier de la première édition du « trophée M.T. Kasalu, Femme d’honneur », à l’initiative de cette organisation de la société civile (LIZADEEL).

Au cours de cet événement culturel qui a connu la participation de plusieurs personnalités politiques et des acteurs de la société civile, l’initiateur de ce trophée a expliqué que ces femmes qui ont reçu chacune un trophée et un diplôme d’honneur pour avoir accompagné et soutenu « remarquablement » la vision et le dévouement de leurs époux, sont aujourd’hui des modèles et une référence pour la femme congolaise, « désignées après un processus rigoureux et sur base des critères fixés par un jury qui a travaillé pendant une certaine période ».

Selon le président de la LIZADEEL, la création de ce trophée vient stimuler la femme à « accompagner son conjoint qui s’engage dans des perspectives d’intérêt collectif ainsi qu’à la reconnaissance par la société entière, à l’exemple de Marthe Tshisekedi Kasalu qui a assumé avec honneur et dignité son rang d’épouse et de compagne d’un homme politique engagé dans un combat contre la dictature, l’intolérance, la corruption généralisée et la paupérisation des populations congolaises au point d’accélérer la déliquescence de l’État ; devenant un modèle unique et référence ».

« La femme a toujours joué un role déterminant au côté de son époux, porteur de vision. Un rôle d’accompagnement dans lequel l’homme seul ne pourrait accomplir. Il est aussi connu que la femme porte souvent le fardeau des conséquences malheureuse liées à la vision de l’homme. Au regard de cet état de choses, il est difficile de rester indifférent et d’avoir une conscience tranquille. C’est pourquoi nous disons qu’il est temps de restituer à la femme ce qui lui est dû, à savoir, la reconnaissance humaine de ses mérites », a souligné Joseph-Gode Kayembe dans son discours.

À lui d’ajouter, « le lancement de ce trophée vient aussi stimuler la femme à accompagner davantage son conjoint dans son combat. (…) C’est aussi une façon de réhabiliter la femme, (…) celle qui a été marquée par les multiples drames qui ont jalonné l’histoire de notre pays ».

Représentée par l’une de ses collaboratrices suite à la mort qui a frappé la famille présidentielle, Marthe Tshisekedi Kasalu dont le trophée porte le nom, a remercié les organisateurs pour la marque de reconnaissance et de confiance exprimé à travers ce trophée.

Pour sa part, l’épouse de Chebeya a salué l’initiative, retraçant ainsi le soutien qu’elle a apporté à son mari (Floribert Chebeya) « qui a donné de sa vie en faveur de la justice, le respect de la dignité humaine et les valeurs démocratiques ».

La première édition du trophée « M.T Kasalu, Femme d’honneur » a connu la participation technique de l’UNESCO, du ministère de la Culture et Arts et du ministère du Genre, Famille et Enfant. Le trophée « M.T. Kasalu, Femme d’honneur » est l’oeuvre de la LIZADEEL qu’elle compte perpétuer pour permettre à la RDC, « qui a déjà ses héros, d’avoir aussi ses héroïnes, celles qui ont milité dans l’ombre à la quête du vrai, du juste, de l’idéal, de la liberté, d’indépendance, de la dignité, etc. ».

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires