RDC : Covid 19, au diable les mesures préventives ?

Pendant que le monde vit sous la cadence de la maladie à Coronavirus, certains pays d’Afrique dont le Congo Kinshasa semblent fixer leurs attentions ailleurs en ce qui concerne l’observation des mesures préventives communément rappelées « Gestes barrières ». Selon un rapport de la Cour des Comptes datant de novembre de l’année dernière et consulté par ACTU7.CD, il fait même mention des malversations dans la gestion des fonds alloués à la pandémie par certains conseillers à la présidence de la République.


C’est la première impression hormis les discours messages à la fois hypocrites que pathétiques lancés là-dessus par les mêmes personnalités. Rappelons que le Covid-19 fait des ravages partout dans le monde pour cette raison, la prévention est prise au sérieux en France, en Inde, au USA, et un peu partout dans le monde. L’évolution de la pandémie de variant en variant, survenant sous forme de vagues, inquiète les chercheurs qui sont parvenus à mettre au point un vaccin jusque-là considéré comme l’un des remèdes ou le premier en termes thérapeutiques efficaces.

Les autorités sanitaires congolaises, de leur part, se montrent de plus en plus quelque peu moins intéressées alors qu’ailleurs les médias sont envahis par des communautés commises à la lutte contre la maladie pour enfoncer le clou sur le danger que représente le Covid-19. À l’annonce du variant Omicron, le Président de la République a rendu publiques des mesures préventives, dont le port obligatoire du masque, l’interdiction des rassemblements de plus cinquante (50) personnes, la distanciation physique, le lavage régulier des mains, etc… La question ici est de savoir si cette série des mesures est suivie à la loupe lorsqu’on sait que certains paramètres liés au social des populations sont loin de favoriser leur mis en pratique ?


Aussi, qui en assure le contrôle comme cela se fait ailleurs ? La réponse à cette dernière interrogation ne peut qu’être négative. Sommes toutes, dénonçons cette forme de négligence loin de dire son nom face au risque d’extermination de la population par une pathologie d’origine extérieure.

Zamenga Odimbale.

Lire aussi

Les plus populaires