Crise au FC Renaissance : Pascal Mukuna “met la pression sur la LINAFOOT pour obtenir le départ du comité Mandala”

La crise que couve le Football Club Renaissance est loin d’être étanchée, en croire l’évêque Pascal Mukuna.

Auteur d’une nouvelle sortie médiatique vendredi dernier, le président du conseil d’administration du club orange a, au cours d’une conférence de presse, émis son voeu de voir la LINAFOOT (Ligue Nationale de Football) trancher en sa faveur sur le litige qui l’oppose au comité Mandala, pourtant comité élu.

Dans une colère noire contre la “lenteur” avec laquelle la Ligue Nationale de Football traite le dossier de la pétition des joueurs contre le comité, le PCA (Président du Conseil d’Administration) du FC Renaissance a clairement émis son voeu de voir la LINAFOOT trancher au plus vite ce dossier et faire partir le comité Mandala “qui ne fait rien pour le club”.


« Nous déplorons le fait que le comité Mandala gère mal l’équipe. Les joueurs qui ont la responsabilité de faire gagner l’équipe sur terrain ne sont pas bien pris en charge, ils sont en train de placer une personne qui ne sait par où commencer, les joueurs souffrent. Ce comité est appelé à disparaître. Les joueurs ne sont pas dans de meilleurs conditions et je déplore le fait que la LINAFOOT ne sait pas tenir compte de l’intérêt des athlètes parce que même si les gens se réconcilient aujourd’hui, ce comité ne saura toujours rien faire », s’est-il indigné.

Lire aussi  Match Tunisie-RDC : Serge Nkonde à Tunis pour apporter le message de Félix Tshisekedi aux Léopards

Avant de poursuivre : « Le club comme Renaissance ne peut pas se présenter au stade en moto, ils veulent faire disparaître cette équipe ou comment ? ».

L’évêque Mukuna ne s’est pas réservé pour charger à nouveau la LINAFOOT.

« La LINAFOOT ne fait pas bien les choses. Ma lutte a pour objectif la bonne marche de cette équipe et que ce comité assume ses responsabilités en faisant bien son travail comme à notre époque. Je ne supporte pas voir mon équipe souffrir de la sorte », a-t-il conclu.

Pour rappel, la LINAFOOT traîne les pas pour répondre à la pétition déposée récemment sur sa table, laquelle pétition porte les signatures de trente (30) joueurs de l’effectif qui exigent la démission du comité Éric Mandala, relevant au passage les “conditions précaires” dans lesquelles se trouve le club sous la coordination de ce comité sportif. Mais jusqu’à preuve du contraire, la Ligue Nationale de Football s’inscrit sur la logistique de la réconciliation des protagonistes.

Lire aussi  Football : Dark Kabangu quitte officiellement Lupopo pour s'engager avec Raja Casablanca du Maroc

Grévy Tambwe

Lire aussi

Les plus populaires