Fraude électorale : Le camp Katumbi appelle les candidats invalidés à dénoncer leurs « fournisseurs » au sein de la CENI

 

Le parti politique Ensemble pour la République de Moïse Katumbi dit suivre de près l’invalidation des candidats aux législatives nationales et provinciales en RDC.

Dans un message posté sur son compte X ce samedi 6 janvier, Hervé Diakese appelle ces candidats sanctionnés à dénoncer d’autres qui ont détenu des dispositifs électroniques de vote, communément appelés “machines à voter”.

« J’en appelle aux candidats invalidés pour cause de détention de DEV, de bien vouloir dénoncer les autres détenteurs et surtout qui, à la CENI, sont leurs fournisseurs ? Leur maigre échantillon démontre une dissémination de la tricherie sur tout le territoire national », a écrit le porte-parole du parti de Katumbi.


Tard dans la soirée de vendredi, la Centrale électorale avait, dans une communication, annoncé l’invalidation de plus des 80 candidats députés nationaux et provinciaux pour fraude notamment.

Frank Kalonji

 

Lire aussi  Consultations : Mukwege insiste sur "la rupture avec le passé"

Lire aussi

Les plus populaires